SPA-FRANCORCHAMPS

Comme prévu, les Citroën C-Elysée ont dominé la concurrence lors de la manche belge du WTCC disputée dans des conditions idéales à Spa-Francorchamps et devant un public bien plus nombreux que ne le redoutaient certains...

Dans la première course, Yvan Muller s'est rapidement installé en tête et a creusé un petit écart sur ses équipiers Sébastien Loeb et José-Maria Lopez, en pleine explication. Après avoir tenté plusieurs fois de trouver l'ouverture, l'Argentin a fini par surprendre son concurrent alsacien par un freinage de grand garçon aux Combes et il a franchi la ligne en 2e position, à 03"689 du vainqueur, tandis que "Seb" terminait à 04"318. Derrière les trois pilotes Citroën, on pointait dans l'ordre Gianni Morbidelli (Chevrolet +21''125), Tom Coronel (Chevrolet +21''998), Tiago Monteiro (Honda +22''071), Norbert Michelisz (Honda +23''517), Gabriele Tarquini (Honda +24"350), Dusan Borkovic (Chevrolet +30"094) et Tom Chilton (Chevrolet +30"940). A noter que Hugo Valente (Chevrolet) avait suivi à courte distance le "train" Citroën avant d'être pénalisé d'un drive-through pour être trop fréquemment sorti des limites de la piste.

Au départ de la seconde confrontation, Gianni Morbidelli n'a guère profité de sa pole (top 10 des qualifs inversé) puisqu'il s'est fait immédiatement surprendre par Tom Coronel. Ce dernier s'est assuré jusqu'à 3 secondes d'avance... mais dans le peloton, José-Maria Lopez traçait sa route avec autorité et remontait imparablement vers la 1ère place. A deux tours de la fin, il s'installait en tête et filait vers la victoire, l'emportant devant Yvan Muller (Citroën +03"097) et Tom Coronel (Chevrolet +08"409). Venaient ensuite Tiago Monteiro (Honda +08''912), Sébastien Loeb (Citroën +09"060), Gianni Morbidelli (Chevrolet +16"851), Norbert Michelisz (Honda +17"929), Gabriele Tarquini (Honda +19"026), Hugo Valente (Chevrolet +20"500) et Tom Chilton (Chevrolet +21"187).