OPEN GT SPA

Course 1: 

Par Endurance Info

Nicky Pastorelli et Miguel Ramos ont remporté sur le circuit de Spa-Francorchamps avec la  Corvette n°2 du V8 Racing leur quatrième succès de la saison.

Cette victoire a été acquise de manière quelque peu inespérée par les deux hommes avant la départ et ils ont bénéficié  de circonstances de course particulières, ce qui n’enlève rien  à leurs mérites.

Le départ était donné sur une piste sèche, même la météo était incertaine, avec des rayons de soleil mais aussi quelques gouttes de pluie,   avant l’envol des concurrents.

Spa1_start

Archie Hamilton (Corvette SRT n°6) conservait provisoirement le bénéfice de sa pole position devant la Ferrari Ombra Racing n°63 de Stefano Gattuso, mais Maxime Soulet avait pris un excellent départ avec la Corvette V8 Racing n°4 et il dépassait les deux hommes pour prendre le commandement de la course. Matt Griffin (Ferrari AF Corse n°54à attaquait Gattuso pour la  troisième place et le passait brièvement avant que Gattuso ne reprenne sa position dans le Raidillon, Daniel Zampieri (Ferrari SMP-Russian Bears n°60) en profitant pour doubler Griffin.

Au 6ème tour, Paolo Ruberti (Ferrari AF Corse n°56) partait en tête-à-queue à La Source après être rentré en contact avec Richard Lyons (Ferrari AF Corse n°80). Zampieri était à l’attaque , doublait Gattuso au 9ème tour puis faisait subir le même sort à Hamilton deux tours plus tard.   

Zampieri était cependant victime d’une crevaison au 12ème tour dans Les Combes et Hamilton était en difficulté avec ses pneus, ce qui l’obligeait à passer par les stands. Zampieri réussissait à rentrer au stand, avec une carrosserie quelque peu froissée. Hamilton avait cédé le volant à Isaac Tutumlu, mais celui-ci se faisait surprendre par ses pneus  qui n’étaient pas encore montés en température et partait dans les rails.

Spa1_Corvette6

Le safety car entrait en piste et cela piégeait le quatuor de tête (Soulet, Gattuso, Andrea Montermini (Ferrari Villorba Corsen°1) et Ruberti) qui n’était pas encore passé par les stands pour le changement de pilotes.  La fenêtre d’ouverture des stands était prolongée. Le safety car restait quatre tours sur la piste, et après tous les pitstops, le classement était bouleversé, avec en tête Nicky Pastorelli, suivi de Pasin Lathouras (Ferrari AF Corse n°80), de Dane Cameron (Ferrari AF Corse n°54), Diederik Sijthoff (Corvete V8 Racing n°4), Stefano Cstantini (Ferrari Ombra Racing n°63) et Suzanne Weidt (Audi R8 LMS Ultra Attempto Racing n°78).

IMG_0021

L’Audi de Suzanne Weidt/Michelle Gatting écopait d’un tour de pénalité pour avoir procédé au changement de pilote pendant la période sous safety-car et Sijthoff était pénalisé de 30 secondes pour n’avoir pas respecté le handicap de temps inhérent à sa Corvette.

Le classement n’allait plus être modifié, Pastorelli/Ramos l’emportant devant quatre Ferrari GTS, la catégorie étant remportée par Lyon/Lathouras, deuxièmes au général, devant  Cameron/Griffin, troisième, ce qui faisait donc un doublé en GTS pour AF Corse.

IMG_0055

Course 2: 

Par Endurance Info

Isaac Tutumlu était sorti violemment de la piste dans la course de samedi et avait endommagé sérieusement la Corvette n°6 du Selleslagh Racing Team. Au vu des images de la voiture, on pouvait même craindre qu’elle ne soit pas en état de participer à la course de dimanche. Ce fut pourtant bien le cas, la Corvette étant solide et le team SRT  ayant bu bénéficier de la générosité du V8 Racing qui offrit à SRT les pièces détachées qui lui faisaient défaut, les mécanciens  de SRT travaillant durant la nuit pour remettre la voiture en état.

Spa1_Corvette6

Or, la Corvette n°6 ne se contenta pas de prendre le départ, mais elle a même gagné la course, alors que Isaac Tutumlu avait réalisé la pole position hier. Archie Hamilton remportait ainsi sa toute première course en GT Open.

Tutumlu prenait donc le départ  et il conservait la première place. Derrière, la lutte était chaude entre la Ferrari SMP-Russian Bears n°60 de Roman Mavlanov et la Corvette V8 Racing n°2 de Nicky Pastorelli, vainqueur la veille. Matteo Beretta (Porsche Autorlando Sport n°13) partait en tête-à-queue et Niccolo Schiro (Ferrari Villorba Corse n°1) et Stefano Costantini (Ferrari Ombra Racing n°63) faisaient une petite excursion hors piste.

Spa2_start

La course de Pastorelli allait bientôt s’arrêter, la Corvette stoppant sur la piste au quatrième tour, boîte de vitesses cassée. Deux tours plus tard, la Ferrari de Costantini et la Ferrari AF Corse n°56 de Giorgio Roada s’accrochaient et s’immobilisaient sur le circuit, à l’entrée de la  pitlane. Le safety car entrait donc en piste.

La course était relancée au neuvième tour, Tutumlu toujours au commandement devvant les Ferrari SMP Racing-Russian Bears de Mavlanov et de José Manuel Perez Aicart (n°61), la Ferrari AF Corse n°55 de Michele Rugolo et la Ferrari n°1 de Schiro.

Beretta, Mavlanov et Schiro sont les premiers à rentrer au stand pour le changement de pilote. Après tous les pitstops, la Corvette SRT n°6, désormais aux mains de Archie Hamilton possède neuf secondes d’avance sur la  Ferrari SMPn°60 de Daniel Zampieri, lui-même suivi de Vlacheslav Maleev (Ferrari SMP n°61), de Andrea Montermini (Ferrari Villorba Corse n°1) de Cesar Campanico (Audi R8 LMS ultra Team Novadriver n°58), et de Nikita Zlobin (Ferrari AF Corse n°79).

Spa2_Ferrari60

Zampieri tente de revenir sur la Corvette SRT mais il doit ménager ses pneumatiques et il rend donc la main. En revanche, Montermini est à l’attaque et prend la troisième place à Maleev. Ce dernier est pénalisé de 30 secondes pour avoir dépassé la ligne de course et termine donc neuvième, la quatrième place revenant à la Ferrari AF Cose n°54 de Matt Griffin/Duncan Cameron qui remportent également la catégorie GTS.

Spa1_Ferrari54

La troisième place finale de Montermini est tout sauf anodine puisqu’elle permet au champion 2013 et à son équipier Niccolo Schiro de reprendre la première place au classement pilotes.

Spa2_Ferrari1