MONTE CARLO

Sébastien Ogier remporte le rallye devant Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen, ses équipiers chez VW.

La 4e place est revenue à Mads Östberg (DS3), devant Thierry Neuville (Hyundai) qui a pris in extremis la mesure de son ailier chez Hyundai, Dani Sordo.

Disputée sous un soleil éclatant et sur une route globalement sèche, la Power Stage a permis à Kris Meeke (DS3) de marquer 3 points supplémentaires au championnat en se montrant le plus vite devant Sébastien Loeb (DS3 +00"2), Jari-Matti Latvala (VW +01"9), Sébastien Ogier (VW +02"7), Andreas Mikkelsen (VW +04"4) et Thierry Neuville (Hyundai +04"5). 

Au classement final, Ogier précède Latvala (+58"0), Mikkelsen (+2'12"3), Östberg (+2'43"6), Neuville (+3'12"1), Sordo (+3'12"9), Evans (+5'23"7), Loeb (+8'34"7), Prokop (+9'54"8) et Meeke (+10'55"6).

Classé 12e de la hiérarchie finale derrière Solberg, Stéphane Lefebvre - épaulé par Stéphane Prévot à bord de la DS3 R5 - gagne le WRC2 avec 2'14"0 d'avance sur Craig Breen (Peugeot 208T16 R5) qui a profité de la sortie de Martin Koci (Ford Fiesta R5) et d'une touchette d'Eric Camilli (Ford Fiesta R5) pour décrocher la médaille d'argent devant Armin Kremer (Skoda Fabia S2000).

Enfin, Quentin Gilbert - secondé par Renaud Jamoul - a nettement dominé le JWRC puisqu'il s'impose sur la Citroën DS3 R3 préparée par DG Sport avec 2'23"7 d'avance sur l'Allemand Christian Riedemann et 3'41"4 sur le Norvégien Ole Veiby.

On n'oubliera pas aussi de relever la 3e place en GT de Marc Duez à bord de la Porsche 996 qu'ils utilisaient déjà il y a douze mois.