GRAND PRIX D'ESPAGNE

Sur ses terres, Marc Marquez a remporté sa quatrième victoire de la saison en quatres courses.

Marc Marquez  a signé de manière brillante sa 100e participation à une course de championnat du monde en gagnant le Grand Prix d’Espagne dimanche sur le circuit de Jerez.

«Ce n’est pas la chance, c’est le travail de tout l’hiver».

Cent, un chiffre qui semble-t-il lui porte chance, puisqu’il possède dorénavant autant de points au classement mondial provisoire, et 28 d’avance sur son coéquipier Dani Pedrosa.

Le vainqueur de l’an passé monte néanmoins sur le podium pour la 9e fois en Andalousie et la 88e fois de sa carrière posant ainsi les deux pieds sur la même marche que Giacomo Agostini, la superstar des années 60 et 70.

Pedrosa n’a cependant pas réussi à venir à bout de Valentino Rossi, en tête pendant les toutes premières minutes de la course mais qui a dû, comme tous les autres, laisser partir Marquez.

«Au début, j’ai tenté de rester avec Marc mais malheureusement ce fut impossible», a reconnu l'italien.