24 HEURES DU MANS

La Yamaha numéro 94 de l’équipe française du GMT 94 a remporté un second titre de champion du monde d’endurance après avoir terminé deuxième dimanche des 24 Heures du Mans remportées par la Suzuki numéro 1 du Suzuki Endurance Racing Team (SERT).

Les Français Mathieu Gines et Kenny Foray ainsi que l’Espagnol David Checa, au guidon de la Yamaha ont été sacrés par la même occasion champion du monde des pilotes.

L’équipage de la numéro 1, formé de Vincent Philippe, Anthony Delhalle et Erwan Nigon, permet à Suzuki, qui n’avait pas gagné au Mans depuis 2008, de renouer avec le succès. La Yamaha numéro 7 de l’écurie autrichienne du Yart complète le podium.

En revanche, la Kawasaki numéro 11, qui visait un cinquième succès consécutif sur le circuit Bugatti, n’aura pas atteint son objectif, une chute de Fabien Foret vers 22H00 et une autre de Mathieu Lagrive au milieu de la nuit l’ayant définitivement cloué au stand peu après 6h00 du matin.

Autre gros outsider, Honda, qui faisait son retour officiel en endurance cette saison par le biais de l’écurie britannique Honda Racing avec une CBR 1000 RR, avait lâché prise quelques minutes avant en raison de problèmes de boite de vitesse et d’embrayage sur la numéro 111.

Au moins cinq équipes étaient en mesure de remporter la couronne mondiale au départ de cette 37e édition. Le premier titre du GMT 94 remonte à exactement dix ans.

L'avenir.be